« Toutes les images disparaîtront »

Article d’opinion

« Toutes les images disparaîtront ». Les Années, Annie Ernaux

Ils s’appelaient Brigitte, Yvonne, Olivier, Gérald. Ils étaient nous, mais dans un décor noir & blanc, corné sur les coins, papier jauni et odeur de bibliothèque.

Ils étaient follement démodés, ils fumaient des gauloises sans filtre dans les restaurants et conduisaient sans ceinture. Ils avaient des coupes ahurissantes, brushings, mises en plis, coupes au bol, coupes garçonne, coupes au carré…

Lire la suite« Toutes les images disparaîtront »

Elle l’avait cherché

Août 2016. Le baccalauréat en poche (khûbe, tu connais), je profite de mon été à Paris. En sortant du métro un beau jour, un homme d’une trentaine d’années m’interpelle : « Eh salut, je voulais juste te dire que ta veste est super cool, elle te va super bien ! ». Devant ce compliment, je souris et remercie l’homme, puis continue mon chemin. Mais alors que je m’éloigne, il me rattrape, et me demande comment je m’appelle. Ah, je vois. Ce n’était pas un compliment anodin, c’était une phrase d’accroche.

Lire la suiteElle l’avait cherché

Il n’est pas interdit de ne rien faire pendant le confinement

Depuis le début du confinement, nous sommes assaillis d’articles, de reportages, de vidéos « Comment ne pas se laisser aller pendant le confinement ? », « Top 10 des astuces anti-déprime », « Comment garder la forme ? », « Top 5 des activités pour rester actif ». C’est comme si d’un coup tout le monde ressentait le besoin de faire plein de trucs pendant sa journée, pour à tout prix ne pas laisser de place à l’ennui. Les gens ont besoin de dépenser leur énergie, de se sentir productifs. Il me semble donc important de rappeler qu’avoir envie d’être productif pendant le confinement, c’est bien, mais que ce n’est pas une obligation.

Lire la suiteIl n’est pas interdit de ne rien faire pendant le confinement

Et si le Corona n’avait été qu’un mauvais rêve

CORONA ! CORONA ! CORONA ! Comme un air de Noël Flantier avec Carlotta dans la presse de ces deux dernières semaines. Pas étonnant me direz-vous. Du Parisien détendu effectuant son jogging nouvellement quotidien à l’aide-soignante débordée n’ayant pour seule récompense que quelques applaudissements épars en direct sur Instagram, tout le monde n’est pas touché de la manière.

Mais une chose est sûre : tout le monde en parle. Partout. Tout le temps. On en serait presque à l’ériger en règle numéro 1 de nos Skypéro : On ne parle pas du corona.

Désormais, trouver une information non-relative au corona sur les sites d’information revient à trouver un français travaillant à la bibliothèque : souvent un évènement exceptionnel. Personne ne me l’a demandé, mais j’ai tout de même décidé d’y remédier. Voici donc, pour votre plus grand plaisir, une revue de presse parallèle de ces dernières semaines. Et si le Covid-19 n’avait été qu’un mauvais rêve ?

Mardi 3 mars : dans une ambiance houleuse, le projet de loi sur la réforme des retraites est mis en place, après une utilisation très critiquée du 49-3 par le gouvernement. Des manifestations monstres ont lieu Place de la République. Jean-Théobald (le prénom a été changé), élève d’école de commerce et président de l’association de voile, se dit « outré de la manière avec laquelle notre gouvernement piétine la classe ouvrière ».

Mardi 10 mars : le shotgun supporter des OJOs, évènement majeur de la vie scepienne, voir la plus parisienne des écoles battre un nouveau record avec 12 inscriptions. Un représentant des ESSEC ULTRAS, joint par nos soins, se dit « particulièrement inquiet ».

Mercredi 11 mars : PSG-Dortmund, match retour. Dans un Parc des Princes en fusion, les coéquipiers de Kylian Mbappé se baladent en première mi-temps. Neymar y va de son triplé et se permet de reprendre ironiquement la pause du prodige Haaland. Aux 89ème et 92ème minutes, Presnel Kimpembe expédie à deux reprises le ballon dans ses propres filets. Thiago Silva est « désolé pour les soupourters », Nasser « ne gombrend pas ». Le Karma a encore frappé.

Vendredi 13 mars : L’artiste russe Piotr Pavlenski dévoile des photos compromettantes d’Agnès Buzyn, ex-ministre de la santé et nouvelle candidate à la mairie de Paris. Cependant, l’opération réalisée à l’avant-veille des élections est un fiasco. Les Parisiens marquent leur soutien à la candidate LREM et celle-ci est élue dès le premier tour. Sa première mesure est une hausse significative des moyens des Hôpitaux de Paris « qui en ont bien besoin ».

Samedi 14 mars : sous une pluie battante, le XV de France se défait de l’Irlande 24-20. Cependant dans le même temps, l’Angleterre roule sur l’Italie (45-0) et s’adjuge le tournois des 6 Nations au nez et à la barbe des Français. Charles Ollivon, capitaine, se dit cependant « satisfait du travail des garçons »

Lundi 16 mars : l’entreprise canadienne Pornhub annonce une baisse significative du prix de son offre Premium, pour tenter de remédier à un désintérêt croissant pour le divertissement pour adultes.

Mardi 17 mars : ESCP, campus de République. La Fine Bouche organisée par Deliscep est une nouvelle fois une réussite. Clou du spectacle, une mystérieuse soupe venue d’Asie dont les pulls beiges se gardent bien de nous livrer la recette !

Vendredi 20 mars : scandale à Levallois. Patrick Balkany, soi-disant dans un état de santé préoccupant lui ayant permis d’éviter la prison, est aperçu en pleine partie de tennis avec sa femme et deux individus répondant aux noms de « hummus » et « papaye ».

Samedi 21 mars : une manifestation monstre réunit près de 500 000 personnes à Paris pour le climat. La foule, très jeune, vise notamment le président Trump, coupable d’avoir insulté l’activiste Greta Thunberg sur Twitter, la qualifiant de « petite peste prétentieuse ».

Dimanche 22 mars : le second tour des municipales est marqué par une participation record. Les Ecologistes poursuivent leur progression observée aux Européennes et se placent en troisième position, talonnant le parti présidentiel et un Rassemblement National qui continue de s’affirmer, notamment dans les grandes villes.

Lundi 23 mars : les plaintes déposées contre l’ancien PDG de Renault Carlos Ghosn sont classées sans suite. Dans la foulée, Tribunes ESCP annonce accueillir le sulfureux homme d’affaires lors d’une conférence exclusive sur le thème de la fiscalité en Asie.

Momo de Rb

« Tu l’avais bien cherché »

Été 2013. Parce que ces histoires ne concernent pas toujours que les étudiants de ces grandes écoles de commerce si décriées dont la vie semble souvent se résumer à une succession de soirées plus ou moins alcoolisés, plutôt plus que moins d’ailleurs.

Au début je ne savais pas comment aborder le sujet. Et puis malheureusement, comme je me suis rendue compte que je ne pourrais probablement jamais me débarrasser des souvenirs sordides de cette nuit-là, j’ai fini par poser des mots dessus :

« Viol »

« Je ne voulais pas »

« J’ai dit non »

Lire la suite« Tu l’avais bien cherché »

Moi. Ivre. Survivre.

______________________________

 16/01/2018

00:00
______________________________

Et puis, au détour d’un dîner, des pizzas entre amies, rien de plus banal vraiment, on en parle. Discrètement, ce sujet fait sa place à table, tel un matou qui sort de l’ombre, la démarche lascive, et vient se lover sur le canapé l’air de rien. Les langues se délient, cela fait désormais trop longtemps que l’on a enterré le secret dans l’abîme de sa mémoire. Le monstre est devenu docile mais parfois, lorsque certains mots le réveillent au loin, ce n’est que souffrance et tourment qu’il propage dans le cœur. Il rugît, il veut revoir la lumière du jour. Mais pour quel accueil ?

Les mots, quels mots ? Tout part d’un nom et, par association, on prononce les mots « viol », « consentement » et « alcool », noyés parmi d’autres noms communs bien autrement communs à notre langage de tous les jours. « Alcool », me direz-vous, n’a rien d’un mot étranger. Prononcé au moins hebdomadairement, lu d’autant plus régulièrement sous sa forme anglaise dans les memes que nous consommons chaque jour frénétiquement, il ne nous affecte désormais guère en tant que simple mot.

Lire la suiteMoi. Ivre. Survivre.

En École, nous sommes tous des Harvey Weinstein 

Par L & A.
Illustration : Louise Hourcade.

Impossible de ne pas avoir été happé(e) par le tourbillon médiatique qui frappe la question du harcèlement féminin, avec en figure de proue de ce mouvement le personnage tristement connu de Harvey Weinstein. Les témoignages de femmes qui dénoncent des cas d’abus et les campagnes de mobilisation foisonnent sur tous les supports de communication. Que l’on adhère ou pas à cette ‘’chasse aux sorciers’’, le temps du silence est révolu et ce n’est pas trop tôt.

Lire la suiteEn École, nous sommes tous des Harvey Weinstein 

C’est arrivé un 5 mars : la naissance du Che

Par Tanguy Chapin

Che Guevara apparaît furtivement à la tribune castriste, l’instant sera immortel.

5 mars 1960. La Havane. Au sein de « la ville aux Mille Colonnes » se déroule l’enterrement des victimes de l’explosion du cargo français La Coubre. La veille, ce navire transportant des munitions belges avait volé en éclats dans le port havanais. 75 morts, plusieurs centaines de blessés. Si Cuba a accusé la CIA d’avoir fomenté ce drame, les Etats-Unis ont toujours privilégié la thèse de l’accident.

Lire la suiteC’est arrivé un 5 mars : la naissance du Che

« Attends tout de toi-même », Bouddha.

Par Remi Curly

Est-ce une forme de pessimisme que de croire qu’il est préférable de n’attendre rien d’autrui ? Si de prime abord cette formule n’appelle qu’un démenti convenu, elle amène néanmoins à réfléchir sur l’importance que nous accordons aux attentes vis-à-vis de notre entourage.

Lire la suite« Attends tout de toi-même », Bouddha.