SIGEM 2017 : Arsenal maintient sa quatrième place

Peu de surprises dans ce nouveau classement SIGEM 2017. Tout en haut, les Parisiennes restent parisiennes. En-dessous, la bataille est rude. Parmi les classiques du classement SIGEM, on retrouve bien évidemment l’éternel 4ème, Arsenal. L’occasion pour Streams ESCP Europe de rencontrer l’entraineur dans sa résidence secondaire.

Streams : Arsène bonjour, et merci pour votre invitation dans ce lieu magnifique (villa quali sur la Côte d’Azur. NDLR.). Que pensez-vous de cette nouvelle 4ème place obtenue cette année au classement SIGEM ?

AW : Bonjour à vous et merci à toute l’équipe Streams ESCP Europe d’avoir répondu positivement. Ca change du campus londonien d’ESCP Europe, qui est, pour tout vous dire, un peu une résidence secondaire pour moi également.

Tout d’abord, je tiens à dire que tout le staff d’Arsenal se montre très content et fier de cette belle 4ème place, qui montre notre stabilité et notre sérieux année après année dans ce classement. Tout le monde sait pourtant à quel point le niveau est relevé chaque année : la mention Très Bien au bac n’est même plus gage de réussite pour les candidats.

Streams : Comment voyez-vous l’avenir ?

AW : Sereinement. Arsenal se sent prêt à réitérer l’exploit une énième fois. Avec l’arrivée de Lacazette, tout est possible pour nous cette année. Malgré les demandes appuyées de notre staff, monsieur Turpin ne pourra néanmoins pas officier en Premier League. Nous prendrons tout cela en compte pour nous accrocher à notre 4ème place, désormais historique.

Streams : Merci Arsène, on te dit donc à l’année prochaine pour une 4ème place au classement SIGEM 2018.

AW : Merci à vous pour votre professionnalisme, à l’année prochaine, je vous le souhaite.

Arsenal part donc à la conquête d’une nouvelle 4ème place. Pour cela, ils pourront compter, notamment, sur un excellent Olivier Giroud (titulaire en Equipe de France. NDLR.), mais aussi sur de nouvelles coupes budgétaires dues – entre autres – au plus bas salaire de manager de Premier League. Arsène Wenger, 67 ans, a en effet atteint le statut de sénior encore en activité. Un petit complément de retraite lui est donc accordé par le club, et il le mérite.

Crise identitaire, populisme et trafic de drogue : La montée inquiétante du nationalisme à Cergy Pontoise

Par Quentin Predignac

Les chiffres sont tombés il y a deux heures comme un couperet sur le petit monde des écoles de commerce : le Front National a réalisé un scrutin trois fois plus important à l’ESSEC lors de ses élections fictives que chez sa rivale parisienne ESCP Europe. Décryptage d’un malaise social.

A l’origine, une action citoyenne. Afin de sensibiliser les élites économiques de demain, la Fédération des Tribunes Etudiantes de France (FTE) avait organisé des élections fictives au sein de la deuxième école de commerce de France, le 18 et 19 avril dernier. Mais aujourd’hui, l’euphorie patriote a lentement laissé place à une gueule de bois électorale tachée par le doute et l’incompréhension. Un résultat sans précédent qui laisse les responsables pantois.

Comment expliquer une telle montée des extrêmes dans cette école peu connue pour ses déboires identitaires ? Est-ce le manque d’identité Européenne, la perte de perspective globale ? Interrogés, la direction de l’école nie toute corrélation entre le bleu marine de leur logo et une quelconque allégeance politique.

Dans le QG du FN, l’ambiance est à la jubilation. Le porte parole nous déclare : « Nous sommes vraiment très heureux d’avoir battu Jean Lassalle à ce scrutin, de peu, nous devons le reconnaitre. Il fut un adversaire redoutable, et c’est une très belle victoire pour notre parti. Notre prochain objectif ? La prochaine fois, faire mieux que quatre fois moins qu’un candidat anti-élites, antisystème et anticapitaliste face à un électorat d’école de commerce ».

NDLR : Les chiffres du FN sont respectivement de 0,87% à ESCP Europe et de 2,4% à l’ESSEC

[Intox by Streams] Emmanuel Mdg reçoit la médaille Fields pour ses travaux éclaircissant les calculs des scores centrés-réduits

La médaille Fields récompense tous les 4 ans les travaux des meilleurs mathématiciens de moins de 40 ans. Après Martin Hairer de l’Université de Warwick aux USA récompensé pour ses contributions à la théorie des équations partielles différentielles stochastiques et Cédric Villani de l’Institut Henri Poincaré pour la preuve de la convergence vers l’équilibre de l’équation de Boltzmann c’est donc Emmanuel Cadot de l’école de Catonvielle (Gers) qui a été médaillé pour son avancée majeure dans la compréhension du système de calcul des Scores Centrés Réduits à l’ESCP. Ce dernier a dans la foulée reçu la légion d’honneur et le titre de Sir outre-Manche.

Lire la suite

[Intox by Streams] Un élève de M1 de l’ESCP parti pour un semestre à Londres aurait assisté à un cours d’IFRS

C’est une nouvelle qui a ébranlé le petit monde académique londonien : un lundi matin, alors même que la belle journée, loin de la pluie morose de novembre, s’annonçait comme les autres, X se serait rendu sur le campus de Londres pour assister à un cours d’IFRS, selon The Guardian.

Lire la suite