Intox by Streams : Les bijoux offerts par les Tortues Djadja proviendraient du trafic de diamants

Dans la course pour le pouvoir, tous les soutiens sont bons. Si Nicolas Sarkozy a accepté le financement discutable du colonel Kadhafi pour payer sa campagne en 2008, c’est vers les trafiquants de diamants que se sont tournés les membres de la liste verte dite « Tortues Djaja ». Contacté par une source souhaitant rester anonyme, le journal a pu se procurer des documents accablants incriminants les listeux. Mais revenons sur les faits.

Depuis le lundi 19 novembre, sentant décroître l’emprise qu’ils exerçaient jusqu’alors sur leur base électorale, les adorateurs de la tortue déploient un nouvel outil de propagande. Au travers de concours truqués consistant à identifier un ami le plus grand nombre de fois possible sur un article Facebook, ils cherchent ensuite parmi les milliers de posts les prénoms de leurs amis pour leur offrir un bijou offert par un « partenaire ». Opaque vous-dites vous ? Attendez la suite.

Ces bijoux délivrés en quantité plus que conséquente, vendus comme des accessoires d’une valeur grandement supérieure à un simple goodies de campagne, proviennent d’un partenaire établi en Angola spécialisé dans le commerce de diamants. Toutefois une fois contacté par nos services ce partenaire s’est avéré incapable de nous fournir son certificat de participation au processus de Kimberley. Rappelons que ce processus a pour but de certifier les exploitants de diamants ne subventionnant pas les conflits…

Une étude approfondie de notre part montre son implication dans la vente d’armes à différentes milices œuvrant sur le continent africain, en particulier chez sa voisine la RDC. Diverses zones d’ombres planent aussi sur une potentielle participation au trafic de stupéfiants.

La stupeur a de quoi figer les participants à ces concours ignobles. Ce qui semblait être une opération plus intéressante qu’une réduction sur une semaine de ski avec voyage en bus pour qui peut lâcher 500€ à Noël, s’avère donc être d’une parfaite ignominie. Rappelons cependant que la présomption d’innocence est toujours à l’œuvre et que tant que l’instruction n’aura pas avancé il sera encore trop tôt pour porter un jugement.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.