Pimp, Torah et Houmous, ou Comment se fondre dans la masse en Israël

Par Augustin Maestrati.

Comme chaque année depuis un an, Streams Media et ses Grands Reporters vous régalent sur les bons plans et les coins à visiter. Aujourd’hui, c’est Israël qui est à la fête. Je le sais, je le sens, vous jubilez déjà en vous demandant comment faire pour appréhender au mieux ce pays trois fois saint. Croyez-moi ou non, la Terre Promise n’aura plus de secret pour vous d’ici 1 min 30.

I) Préparer son départ à l’aéroport : comment ne pas passer pour un terroriste palestinien

Aly est allé pour vous au charbon, à l’encontre de ces mauvais flics déguisés en secrétaires de la compagnie de vol. Il est prudent de savoir que ceux-ci feindront d’être vos potes, et n’hésiteront pas à faire appel aux techniques de manipulation enseignées par Gilles Arnaud pour vous faire parler. Ces salauds de la rhétorique n’hésitent pas à créer dès le départ une connivence entre vous et lui en vous demandant votre nom et en vous parlant de sa femme. Mais celui-ci, entre une remarque sur votre coupe de cheveux et une banalité sur les animaux de compagnie, vous demandera, plein de vice, si vous ne compteriez pas par hasard assassiner un ministre israélien ou renverser d’un coup de pied le mur des lamentations. Ne vous laissez pas berner ! Un simple non ne saurait duper la vigilance de ces molosses aux traits angevins. Le conseil d’Aly est le suivant : feignez de ne pas avoir compris la question et évoquez les 15 kg que vous vous apprêtez à prendre au cours de ce voyage de 6 jours. S’il persiste, essayez de glisser que vous aviez au collège un ami juif, ça pourrait le rassurer. En gros, jouez la fine.

II) Chopper de l’Israélienne

Vous vous en doutez, Aly n’est pas allé là-bas pour enfiler des perles, ou du moins pas n’importe lesquelles.  C’est à ce titre que notre grand reporter a théorisé l’essentiel des techniques de drague pour Israéliennes. Pas de méthodes alambiquées, que du pratique.

Le pied dans la bouche, i.e créer une connivence avec la douce

Il est important de montrer très rapidement à votre promise que vous vous ressemblez. Il est ainsi d’usage d’évoquer le houmous que vous venez de déguster. Il faut savoir que cet aliment décore systématiquement les assiettes des locaux, et la petite biche rebondira sans hésiter sur d’autres mets hostiles à votre digestion. Cette entrée en matière vous assure 90% de succès – on n’est en effet jamais à l’abri d’une mauvaise donne. (Merci Aly !)

La confiance, i.e vous faire passer pour un ami de confession israëlite

Contrairement aux idées reçues, les Israéliennes ne sont pas des plus simples à capturer. Ces déesses donnent une grande importance à votre origine. Or, vous avez ici l’avantage du terrain ; il sera trop tard lorsqu’elle s’apercevra que votre zizi a échappé à la guillotine. Méfiance donc, pas de faux-pas ! Mais demeure toutefois la question de la crédibilité. Faute de parler un hébreu parfait, voici une ruse pour ne pas vous faire gauler. Un célèbre chineur goye du séjour affirme avoir ajouté un clavier hébreu à son téléphone. Ainsi, lorsque la victime entrait son numéro dans le téléphone, elle croyait parler à un frère. Quoi de plus simple ? Rien. Ne me remerciez pas.

III) Pimper

Pour cette partie il suffit de pimper. Si vous ne le faites pas vous aurez de toutes façons l’air con à côté des bouteilles de Finlandia – version locale de la Grey Goose mais de 100 euros sa cadette –, qui défilent.