L’État de siège par Art Maniac, une ode intemporelle à la liberté

Par Tanguy Chapin

Mercredi après-midi. Cité Joly. Au fond de la ruelle, le discret mais élégant théâtre du Passage des Étoiles. L’ultime répétition. Le filage pour achever ce canevas artistique débuté en septembre dernier. La lumière s’arrête, l’histoire se met en marche.

Une ville. Unique et pourtant semblable à tant d’autres. Le bruit habituel de la vie, la saveur douce du quotidien. Soudain, l’ombre d’une comète mortifère, le tressaillement du doute. Mais il est déjà trop tard. La peste a infecté les murs.

Lire la suite

[Intox by Streams] Un élève de M1 de l’ESCP parti pour un semestre à Londres aurait assisté à un cours d’IFRS

C’est une nouvelle qui a ébranlé le petit monde académique londonien : un lundi matin, alors même que la belle journée, loin de la pluie morose de novembre, s’annonçait comme les autres, X se serait rendu sur le campus de Londres pour assister à un cours d’IFRS, selon The Guardian.

Lire la suite

C’est arrivé un 5 mars : la naissance du Che

Che Guevara apparaît furtivement à la tribune castriste, l’instant sera immortel

5 mars 1960. La Havane. Au sein de « la ville aux Mille Colonnes » se déroule l’enterrement des victimes de l’explosion du cargo français La Coubre. La veille, ce navire transportant des munitions belges avait volé en éclats dans le port havanais. 75 morts, plusieurs centaines de blessés. Si Cuba a accusé la CIA d’avoir fomenté ce drame, les Etats-Unis ont toujours privilégié la thèse de l’accident.

Lire la suite

Un StarTrekkeur viré pour avoir confondu la poubelle jaune et la poubelle verte

La scène du crime, les preuves semblent irréfutables

Mardi 28 février 11h58. Stupeur au local Star Trekk’, haut lieu DD. Au lieu d’aider, en pleine réunion, un des hommes en vert commet l’irréparable. Il inverse malencontreusement le réceptacle jaune et son homologue vert. Lorsque le malheureux s’en rend compte, il est déjà trop tard. Le randonneur quitte le rang d’honneur. La mise à pied arrive instantanément. « Il était impossible d’envisager un développement durable pour notre association dans de telles conditions », fustige un désormais ex-camarade. « On ne peut travailler avec quelqu’un s’occupant moins bien des ordures que la justice française », renchérit un autre. 

Lire la suite

Communiqué de presse de Maître Moya, avocat de Streams

 

Qui est vraiment Smaerts ?
Si l’anagramme a sauté aux yeux des plus vifs d’entre nous, certains peinent encore à faire le lien/la différence entre Streams, le presque fameux média indépendant dirigé par une équipe de bobo-communistes déphasés et cette Paul copie de notre section « parodie ». Streams (le vrai) démêle pour vous le vrai du faux.

Streams écrit-t-il vraiment des articles putes à likes ?
Oui, évidemment. Très clairement, les articles présentant une exposition inconnue d’un musée situé de l’autre côté du périph’ ou un événement jamais vu dans un livre d’histoire nous permettent de ne plus nous sentir pisser. Mais on aime quand même que des gens hors de l’asso lisent plus que le titre de l’article. Un pôle de l’équipe est assigné à cette tâche ingrate qui consiste à « faire du like ». Vous pouvez par exemple retrouver nos articles sur notre rubrique campus.

Streams est-il derrière Smaerts ? Qui manipule qui ? Les Français veulent savoir !
La réponse est clairement négative. Nos plus fidèles lecteurs auront rapidement remarqué le caractère creux – bien que sympathique – de l’article ! De plus, notre gourou à tous @Thomas de Réals n’aurait jamais laissé passer une mise en page aussi folklorique sortie de derrière les fagots, non Streams n’est pas l’actionnaire de Smaerts.

Qui est donc derrière Smaerts ?
Notre pôle enquête a – comme son nom l’indique – mené l’enquête. L’investigation avance à grands pas et si le nom de l’auteur ne nous est pas encore clairement connu, nos sources nous expliquent que celui-ci possède un patronyme proche de celui d’un illustre créateur d’alcool marseillais et combinerait le raffinement de l’Amicale avec la beaufitude du BDA.

Meurtre en « Giscardie » : un crime d’État ?

De l’étang yvelinois au raz-de-marée politique

30 octobre 1979. Début de matinée. Le cadavre de Robert Boulin gît dans un étang de la forêt de Rambouillet. L’enquête menée par la « PJ » de Versailles conclut rapidement au suicide par noyade. Résistant de la première heure, député-maire de Libourne, deux impeccables décennies ministérielles au compteur, le ministre du Travail est alors un ténor de la « Giscardie ». Au sein de la population et de la classe politique, la consternation est générale. Pourquoi Robert Boulin aurait-il commis l’irréparable au zénith de sa carrière gouvernementale ?

Lire la suite

Sans la manière mais avec le cœur

Par Joris Largeron

Pour sa reprise le CF ESCP affrontait ENS Paris Saclay, issu de la fusion de ces deux entités. Match comptant pour la deuxième phase du championnat de France universitaire, seul le premier de la poule de 4 pouvant valider son billet pour le tour suivant. Résultat obligatoire pour les bleus ciel qui se voyaient amputés de bon nombre de leurs cadres du S1. Quid de Charles et Douillet partis sur d’autre campus, quid des M2 parti en échange, quid de Musso bléssé etc.

Lire la suite

Syrie : la guerre d’après

Par Pauline Deydier

Alors que la guerre en Syrie bat son plein, Tribunes recevait il y a deux semaines Nicolas Henin, journaliste et spécialiste du Moyen-Orient, auteur de Jihad Academy : Nos erreurs face à l’État islamique*. Une fois n’est pas coutume, l’amphi Gélis a rassemblé plus de têtes blondes qu’il n’y avait de sièges. Et lorsqu’entra le tant attendu grand reporter, silence plateau. Car nous ne venions pas écouter un énième discours d’expert à propos du terrorisme, mais le témoignage critique d’un ex-otage des forces de Daesh.

Lire la suite

« Scientia potestas est »

Par Alexandre Glaser

Les Meditationes Sacrae de Bacon (1597) ont consacré la formule : « scientia potestas est » . Si Bacon entendait par là que la connaissance est en elle-même source de pouvoir au niveau individuel en tant qu’elle rend possible l’amélioration de soi, la formule a pris avec le temps un sens nouveau, alors que l’on reconnut progressivement qu’au niveau collectif plus l’on sait plus notre champ d’action est vaste. Ainsi comprend-t-on aisément combien dans la sphère politique l’information (sur les électeurs, sur les concurrents, sur le contexte socio-économique ) opère comme une clef de voûte : en manquer c’est condamner tout espoir de carrière politique, de campagne électorale fructueuse et à terme d’avenir politique. La conférence Tribunes, une fois n’est pas coutume, a abordé l’une des thématiques les plus centrales constituant le nouveau paysage politique, économique et social.

Lire la suite