Macron et l’écologie : je t’aime moi non plus

Macron et l’écologie, c’est une longue et tumultueuse histoire d’amour. D’abord la fougue, le titre de « champion de la Terre » (rien que ça) attribué en 2018 à notre cher président par l’ONU, puis le charme : on se rappelle du « Make our planet great again » répliqué à Donald Trump et largement salué par les Français. Mais derrière la séduction et l’apparat, dans le réel concret, le couple Macron-écologie rencontre comme tous les autres des difficultés. C’est le départ fâcheux de la marieuse Hulot. Ce sont les « cadeaux » accordés aux chasseurs. C’est aussi la mobilisation des jeunes unis derrière la vague Thunberg dénonçant un gouvernement oisif. Le couple Macron-écologie parviendra-t-il à éviter la rupture ? Devant le souverain juge des électeurs de 2022, sera-t-il jugé sincère ou brocardé de la redoutable étiquette « Green washing » ?

Sans procès d’intention revenons après 3 ans de mandature sur ce qui a été fait. Une action manifeste a été réalisée depuis le début sur la lutte contre le gaspillage. Dans la foulée de l’interdiction des sacs plastiques (2016, Ségolène Royal), les touillettes, pailles, cotons-tiges, couverts, gobelets, assiettes plastiques à usage unique seront bannis d’ici à 2021. Même chose pour les bouteilles d’eau en plastique dans les cantines scolaires (quid de l’Escp ?) d’ici 2022. Plus globalement, l’Assemblée nationale a voté la fin du plastique à usage unique d’ici 2040.
Autre priorité, la transition énergétique. La fermeture de Fessenheim, le soutien financier et juridique gouvernemental pour accélérer la lente montée en puissance de l’énergie éolienne (1 Gw supplémentaire/an), solaire, la biomasse. La fermeture des centrales à charbon d’ici la fin du mandat ; le charbon représente environ 3% du mix énergétique, quid du reste ? C’est ici que le bât blesse, trop peu de choses ont été faites pour réduire les 44% attribués au pétrole dans le mix énergétique. La prime sur les véhicules électriques, hybrides, c’est bien, l’objectif de 50% de véhicules propres pour l’Etat, c’est mieux (surtout s’il est respecté). Mais c’est long, trop long et clairement insuffisant. Et c’est à l’image de tout le bilan du gouvernement, des petits pas nécessaires, insuffisants, et parfois contrebalancés par des mesures contradictoires ou des reports.
Exemples : augmentation des aides de conversion à l’agriculture biologique, objectif de 20% de bio dans les cantines ; dans le même temps suppression des aides au maintien des exploitations bio. Sur le plan de la biodiversité, on note l’interdiction de différents néonicotinoïdes (dévastateur sur les insectes), la limitation des seuils acceptés de chlordécone mais la prolongation de l’autorisation du glyphosate. Même chose avec le plan vélo (350 millions investis sur 7 ans) d’un côté et de l’autre le coup de rabot massif sur l’aide à la rénovation énergétique accordé aux particuliers qui avait pourtant fait ses preuves. Un budget de l’écologie augmenté, mais surtout en comptabilisant des dépenses préalablement inscrites dans le périmètre du ministère des transports.

C’est donc un bilan en demi-teinte qui transparaît de l’action gouvernementale. Un bilan fait de petites mesures techniques bienvenues mais dénotant un réel manque d’ambition (posez la question à quelqu’un de votre entourage sur 3 mesures prises par le gouvernement), et qui reporte au loin les grandes décisions. Un bilan qui restera davantage marqué par des coups d’éclat de communication (suspension de Notre-Dame des Landes, projet de la montagne d’or en Guyane, investissement notable du président sur la scène européenne et internationale) que par un changement profond de notre modèle économique et / ou énergétique. A moins que l’actuelle crise sanitaire ne soit l’opportunité de repenser notre modèle économique, de rapatrier massivement nos usines.

Olivier Laborde

Merci à mon illustratrice Pépé

Et si le Corona n’avait été qu’un mauvais rêve

CORONA ! CORONA ! CORONA ! Comme un air de Noël Flantier avec Carlotta dans la presse de ces deux dernières semaines. Pas étonnant me direz-vous. Du Parisien détendu effectuant son jogging nouvellement quotidien à l’aide-soignante débordée n’ayant pour seule récompense que quelques applaudissements épars en direct sur Instagram, tout le monde n’est pas touché de la manière.

Mais une chose est sûre : tout le monde en parle. Partout. Tout le temps. On en serait presque à l’ériger en règle numéro 1 de nos Skypéro : On ne parle pas du corona.

Désormais, trouver une information non-relative au corona sur les sites d’information revient à trouver un français travaillant à la bibliothèque : souvent un évènement exceptionnel. Personne ne me l’a demandé, mais j’ai tout de même décidé d’y remédier. Voici donc, pour votre plus grand plaisir, une revue de presse parallèle de ces dernières semaines. Et si le Covid-19 n’avait été qu’un mauvais rêve ?

Mardi 3 mars : dans une ambiance houleuse, le projet de loi sur la réforme des retraites est mis en place, après une utilisation très critiquée du 49-3 par le gouvernement. Des manifestations monstres ont lieu Place de la République. Jean-Théobald (le prénom a été changé), élève d’école de commerce et président de l’association de voile, se dit « outré de la manière avec laquelle notre gouvernement piétine la classe ouvrière ».

Mardi 10 mars : le shotgun supporter des OJOs, évènement majeur de la vie scepienne, voir la plus parisienne des écoles battre un nouveau record avec 12 inscriptions. Un représentant des ESSEC ULTRAS, joint par nos soins, se dit « particulièrement inquiet ».

Mercredi 11 mars : PSG-Dortmund, match retour. Dans un Parc des Princes en fusion, les coéquipiers de Kylian Mbappé se baladent en première mi-temps. Neymar y va de son triplé et se permet de reprendre ironiquement la pause du prodige Haaland. Aux 89ème et 92ème minutes, Presnel Kimpembe expédie à deux reprises le ballon dans ses propres filets. Thiago Silva est « désolé pour les soupourters », Nasser « ne gombrend pas ». Le Karma a encore frappé.

Vendredi 13 mars : L’artiste russe Piotr Pavlenski dévoile des photos compromettantes d’Agnès Buzyn, ex-ministre de la santé et nouvelle candidate à la mairie de Paris. Cependant, l’opération réalisée à l’avant-veille des élections est un fiasco. Les Parisiens marquent leur soutien à la candidate LREM et celle-ci est élue dès le premier tour. Sa première mesure est une hausse significative des moyens des Hôpitaux de Paris « qui en ont bien besoin ».

Samedi 14 mars : sous une pluie battante, le XV de France se défait de l’Irlande 24-20. Cependant dans le même temps, l’Angleterre roule sur l’Italie (45-0) et s’adjuge le tournois des 6 Nations au nez et à la barbe des Français. Charles Ollivon, capitaine, se dit cependant « satisfait du travail des garçons »

Lundi 16 mars : l’entreprise canadienne Pornhub annonce une baisse significative du prix de son offre Premium, pour tenter de remédier à un désintérêt croissant pour le divertissement pour adultes.

Mardi 17 mars : ESCP, campus de République. La Fine Bouche organisée par Deliscep est une nouvelle fois une réussite. Clou du spectacle, une mystérieuse soupe venue d’Asie dont les pulls beiges se gardent bien de nous livrer la recette !

Vendredi 20 mars : scandale à Levallois. Patrick Balkany, soi-disant dans un état de santé préoccupant lui ayant permis d’éviter la prison, est aperçu en pleine partie de tennis avec sa femme et deux individus répondant aux noms de « hummus » et « papaye ».

Samedi 21 mars : une manifestation monstre réunit près de 500 000 personnes à Paris pour le climat. La foule, très jeune, vise notamment le président Trump, coupable d’avoir insulté l’activiste Greta Thunberg sur Twitter, la qualifiant de « petite peste prétentieuse ».

Dimanche 22 mars : le second tour des municipales est marqué par une participation record. Les Ecologistes poursuivent leur progression observée aux Européennes et se placent en troisième position, talonnant le parti présidentiel et un Rassemblement National qui continue de s’affirmer, notamment dans les grandes villes.

Lundi 23 mars : les plaintes déposées contre l’ancien PDG de Renault Carlos Ghosn sont classées sans suite. Dans la foulée, Tribunes ESCP annonce accueillir le sulfureux homme d’affaires lors d’une conférence exclusive sur le thème de la fiscalité en Asie.

Momo de Rb

Blackout week#1

Et si on parlait de mon Black-Out

80 histoires de vos black-out… ce n’est pas pour rien qu’alcool et école se ressemblent. Sept par semaine, un par jour. Lisez, riez, commentez. Et bientôt…à nous la liberté et ses nouvelles cuites rondement menées.

Expatriée dans ma bouteille

Ma vie de jeune fille d’expatriée m’a fait beaucoup vivre, et m’a rendue souvent ivre. Alors en Corée du Sud, assise dans un bar de Séoul, des taïwanaises viennent à ma rencontre. Intégrée au groupe, on décide de s’abreuver de soju, l’alcool de riz à 14-15% environ, plus répandu là-bas que le Corona. Aussi traître que la bonne sangria, un petit goût bien original qui rappelle la bouteille à tes lèvres, une fois, puis deux, puis trois…je termine ma cinquième bouteille. Tout va bien, tout va bien, j’entre même en boîte gratuitement grâce à mes nouvelles amies taïwanaises, VIP bien sûr. Je danse, je danse, je me retrouve à marcher dans la rue comme sortie d’un voyage hors du temps sûrement des heures plus tard. Savoir si je l’ai vécu ou non, mes maux de têtes le confirmeront. Je rentre à pied chez moi, sans le souvenir des dernières heures mais le sentiment d’une soirée mémorable.

Uber addict 1

On joue dans du très classique…on est encore une veille de cours car, qu’on se le dise, sinon, c’est beaucoup moins sympa. Un peu moins classique, à 8h je devais faire deux présentations devant la même classe (vide) en délire qu’à chaque lendemain d’Obey. Finalement, rien ne m’arrête, cependant je gardais en tête un beau projet, une ambition affichée d’ « y aller mollo ».

Dans les faits vous l’imaginez bien, un projet c’est bien, mais ça ne suffit pas. D’autant que je me souvienne le mollo n’a duré qu’un début de before…mes souvenirs s’arrêtent à la sortie de l’appartement. Après quelques profondes introspections, je me vois négocier je ne sais quoi avec un chauffeur Uber…je pouvais au moins me souvenir de ces voitures d’un puisque j’ai pris 5 courses différentes dont 2 annulées (on se demande pourquoi) et une à 100m de chez moi…


Uber addict 2

Tout commence lors d’un before où j’ai cru malin de prendre les cul-secs de ma voisine. S’en suit un départ vers la boîte, puis le trou noir. Enfin je garde deux souvenirs : un trajet vers le bar avec une inconnue, et une discussion — ou plutôt une négociation — avec un chauffeur Uber ayant peu apprécié la nouvelle deco de sa banquette arrière.

Je me réveille le lendemain matin avec quelques traces de mes déboires de la veille : 6 Uber empruntés : 3 annulés (on se demande pourquoi) un m’ayant laissé au milieu (on se redemande pourquoi) et un dernier à 100m de chez moi. Le dernier aura sûrement été ravi de sa course de 100m.

Boire pour oublier
Le pire black-out de ma vie c’était juste après la Géopo ESCP et la Contraction HEC (veille d’un jour férié). On était trois: ma coloc, un de nos potes et moi, à déprimer sur notre existence insignifiante, et on avait tous l’impression d’avoir foiré les épreuves de la journée. Alors on a ouvert une petite bouteille de vin, puis une deuxième et l’envie de se mettre une grosse race a irrépressiblement grandi en nous… Si bien qu’on a enchaîné avec quelques tekpaf. Mais comme nous étions tout de même des êtres sérieux et raisonnables, conscients d’agir de façon irresponsable en période de concours BCE, nous nous sommes tranquillement posés sur le canap, frustrés de nous arrêter là alors que notre chemin vers la cuite était pourtant si bien entamé. J’eus alors une idée brillante: finissons la soirée en beauté en prenant un proto (comme ce n’est pas très connu ici, je précise que ce sont des petites cartouches de bonbonnes à chantilly qui font effet pendant 30 sec). Or lors de la redescente du proto j’ai réalisé avec horreur que ma coloc et notre pote avaient profité des effets pour se pécho sauvagement. Normalement ça m’aurait fait rire mais il se trouve que ma coloc sortait avec mon meilleur pote (je suis vraiment en train de raconter ma vie de façon ostentatoire et je me demande si c’est vraiment intéressant… [Oui c’est intéressant, ndlr] Mais bon, c’est de votre faute si je réponds à cette question). Bref. J’essaye d’être quelqu’un d’honnête, donc la solution la plus intelligente que j’ai trouvé à cet instant fut de boire des shots de rhum, whisky, vodka, et tout ce que je trouvais dans notre réserve d’alcooliques tout en expliquant à ma coloc que je faisait ça par souci de franchise, puisque si je faisais un blackout, je n’aurais pas à me reprocher de ne pas avoir prévenu mon meilleur pote de cette situation. Et puis… Black out.

Nique la police
Lors d’une soirée entre amis, je bois sûrement puis plus de souvenir. En revanche, beaucoup de vidéos dont une vaut le détour : la police a débarqué car on faisait trop de bruit et on me voit criant “nique les flics”. Mes potes ont même dû m’enfermer dans la cuisine et négocier pour ne pas que je sois embarqué. Je me suis réveillé le lendemain encore habillé et avec mes chaussures, j’étais encore complétement éclaté mais je suis directement parti en cours.

Tais-moi ou j’appelle la police
J’organise une soirée pour mon anniversaire puis je black-out de 23h à 5h. Entre temps, l’alcool a joué son rôle : je suis devenu fou j’ai menacé d’appeler les flics pour ma propre soirée.

Une excuse, pour quoi faire ?
La Rochelle -Après spectacle Malik Bentalha- 16 ans – 10 bières – 1 litre de cocktail – black Out – réveil à l’hôpital à 6h dans le mal à chercher un excuse à raconter à mes parents qui étaient déjà au courant..

L’administration accepte de remplacer la surveillance vidéo par une attestation sur l’honneur

C’est avec un enthousiasme très mal dissimulé que notre promotion a accueilli la fermeture du campus République. C’est cependant avec un enthousiasme bien plus habilement dissimulé que notre promotion a accueilli la nouvelle organisation orwellienne des épreuves terminales. Les nouvelles vont vite, et un test du logiciel mardi après-midi faisant foi, chacun d’entre nous a pu réaliser l’ampleur du dispositif policier mis en place pour garantir une notation équitable entre les étudiants honnêtes et les quatre-vingt-dix-neuf pourcents restants de la promo. L’auteur, à l’instar de chacun d’entre vous, a donc été contraint de révéler, en vidéo et à de potentiels observateurs, les conséquences du mode de vie déplorable qu’il a choisi depuis le début des procédures de confinement – c’est donc un étudiant mal rasé, l’air perdu et plutôt dégueulasse, que j’ai eu la surprise de découvrir sur mon écran.

Streams, chantre de la liberté, a donc décidé de saisir la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) afin de défendre nos dignités. Il est en effet moralement inacceptable que des examinateurs puissent voir leur notation être biaisée par le manque d’hygiène de nos étudiants. À l’issue d’une bataille juridique homérique, l’administration fut déclarée vainqueur : les vérifications vidéo seraient maintenues. Triste seconde expérience juridique pour l’auteur, déjà refusé du DD avec la Sorbonne.

Que faire, alors ? Jeter un pot de peinture sur la porte du BDA ? Se délecter de la nouvelle bataille entre nos deux débiteurs de boisson préférés ? Oublier ces histoires de partiels et candidater comme chef d’équipe au SMAQ, au risque de se faire attribuer la couleur fraise écrasée ou cerise Hollywood ? Une parole d’Adolphe Blanqui, fondateur de notre école en 1830, me revint alors : “La grande erreur de ce temps, c’est de croire que le gouvernement, quel qu’il soit, peut tout, et de le rendre responsable du sort de chacun, comme s’il pouvait donner plus qu’il ne reçoit, et faire plus pour tous les citoyens réunis que chaque citoyen pour lui-même”. La réponse était limpide : la surveillance des épreuves devait être effectuée par les élèves, pour les élèves, afin de soulager notre administration déjà bien occupée avec tous les bouleversements liés au coronavirus. Un simple coup d’œil vers nos collègues en Province acheva de nous convaincre : les étudiants n’auront qu’à remplir une attestation sur l’honneur, certifiant leur bonne foi.

C’est alors avec espoir que, magnanimes, nous nous tournâmes à nouveau vers la CNIL pour un second dialogue avec l’administration, délaissant les arguments liés au manque d’estime, d’hygiène et d’amour propre de nos étudiants confinés au profit de la révélation qu’il venait de nous apparaître. À l’issue de pourparlers qui ne furent pas sans rappeler l’appel du 18 juin 1940, c’est une administration en larmes, fière de ses étudiants et de ses étudiantes, qui accepta d’annuler la surveillance vidéo et de confisquer les flashballs nouvellement confiés aux personnels de sécurité.

Le couperet était tombé : vous alliez pouvoir tricher tranquillement toute la semaine.

Je précise que l’auteur – se définissant lui-même comme un oracle – a pris quelques libertés avec la vérité.

Culture et confinement

Voici déjà un peu plus de deux semaines que nous sommes tous cloîtrés chez nous. Plus de sortie au musée, ni au théâtre, ni au cinéma… Les livres de votre bibliothèque commencent à s’épuiser tout comme les films et séries Netflix que de toute façon vous aviez déjà écoulés depuis septembre.

Que faire alors pour ne pas sombrer dans l’ennui et/ou la paresse intellectuelle ?

Nombre d’organisations, d’entreprises mais aussi de particuliers ont décidé d’aider la collectivité en mettant à disposition des contenus divers et variés.

Streams, toujours à votre service, en a recensé quelques-uns dans cette toute première édition du SCEBDO.

  1. Spectacles

En France…

  • L’Opéra de Paris

Et c’est la grande institution qu’est l’Opéra de Paris qui a ouvert le bal en mettant à la disposition de tous et toutes ballets et opéras sur leur site. Sont actuellement en ligne le ballet Giselle, l’opéra Les Indes Galantes, les Symphonies numéros un à six de Tchaïkovski ainsi que l’opéra Don Giovanni. Attention cependant, chaque captation ne reste pas indéfiniment…

Pour y accéder : https://www.operadeparis.fr/magazine/a-revoir

  • La Philarmonie de Paris

En réponse au confinement, la Philarmonie a quant à elle décidé d’offrir un concert par jour à ses auditeurs. Ce dernier reste donc en ligne vingt-quatre heures, jusqu’à ce que le suivant le remplace. Si ce dispositif a été mis en place suite à la situation exceptionnelle que nous vivons, d’autres initiatives de l’institution musicale sont toujours disponibles sur le même site. Au programme rediffusions de concerts mais aussi entretiens et reportages. 

Pour y accéder : https://live.philharmoniedeparis.fr/

… et ailleurs

  • Broadway

Quoi ?? Mais c’est payant ?? Alors, oui. C’est 8,28€ par mois. Cependant, il y a sept jours offerts pour toute première inscription. Et c’est déjà ça de pris. De toute façon, on n’a rien à faire donc rien que remplir le formulaire d’inscription vous fera passer le temps. En plus on n’a pas droit à la CoMu pour l’instant…

Pour y accéder : https://www.broadwayhd.com/

  • The Metropolitan Opera

Si vous avez fait le tour des opéras proposés par l’Opéra de Paris ou que vous trouvez que le lectorat n’a pas tant amélioré votre anglais que ça, ci-joint la solution. Ne nous remerciez pas.

Pour y accéder : https://www.metopera.org/

  • S’instruire

En lisant…

  • La Bibliothèque Solidaire de Facebook

Ce groupe Facebook a vu le jour suite à l’initiative de particuliers. Le principe est simple : mettre en commun les livres ou extraits de livres que chacun a sur son ordinateur. Si vous cherchez un livre en particulier, postez un message pour demander si quelqu’un peut vous l’envoyer, et à l’inverse si vous avez des livres en stock dans votre disque dur, proposez-les aux autres ! Ils vous enverront des messages afin que vous les leur transfériez.

Pour y accéder : https://www.facebook.com/groups/bibliothequesolidaire/

  • The Internet Archive

Plus d’un million de livres y sont désormais à votre disposition, et ce gratuitement et sans délai. Un beau geste et de quoi vous occuper.

Pour y accéder : https://archive.org/

… ou en suivant des cours

  • La Fondation Orange

La Fondation Orange propose des Massive Open Online Courses (MOOC) permettant à tous ceux qui le souhaitent de suivre gratuitement des cours sur divers sujets.

Au programme, beaucoup de MOOC sur l’Art mais aussi sur la préhistoire, ou encore sur l’histoire du téléphone. Vous y trouverez bien votre compte.

Pour y accéder : https://mooc-culturels.fondationorange.com/

  • Musées

Ci-dessous une liste non-exhaustive de musées proposant de découvrir leurs collections en ligne.

  • Louvre

Pour y accéder : https://www.louvre.fr/visites-en-ligne

  • Musée du Prado – Madrid

Pour y accéder : https://www.museodelprado.es/en/the-collection/art-works

  • Musée du Vatican – Rome

Pour y accéder : http://www.museivaticani.va/content/museivaticani/fr/collezioni/musei/tour-virtuali-elenco.html

  • Musée de l’Ermitage – Saint-Pétersbourg

Pour y accéder : https://www.hermitagemuseum.org/wps/portal/hermitage/panorama/!ut/p/z1/04_Sj9CPykssy0xPLMnMz0vMAfIjo8zi_R0dzQyNnQ28LMJMzA0cLR09XLwCDUyd3Mz0w8EKDHAARwP9KGL041EQhd_4cP0oVCv8Pb2BJviHmHr4-4c5GzmbQBXgMaMgNzTCINNREQAJ272H/dz/d5/L0lDU1EvUU5RSy80TlZFL2Vu/?lng=en%C2%A0

  • British Museum – Londres

Pour y accéder : https://www.britishmuseum.org/collection/galleries

  • Metropolitan Museum of Art – New-York

Pour y accéder : https://www.metmuseum.org/blogs/now-at-the-met/2020/digital-digest

  • Suggestions
  • Notre BDA adoré fait très bien son travail et nous propose fréquemment des solutions pour pallier l’ennui, dans la même veine que ce que nous venons de proposer. Restez donc à l’affût des posts de Léonard sur le groupe de promo et sur celui de la billetterie !

Leur Instagram : https://www.instagram.com/bda_escp_europe/?hl=fr

  • Notre très chère VO non plus n’est pas en vacances non plus et suggère tous les jours un film ou une série sur leur Instagram. Vous pouvez aussi leur envoyer des messages privés afin qu’ils vous conseillent selon votre humeur et plateforme de visionnage.

Leur Instagram : https://www.instagram.com/version.originale.escp/?hl=fr

  • Enfin, le génie musical de Sean Polyphony n’a pas été endommagé par le virus et sa team ATAD continue de vous régaler avec une découverte de chanson par jour, publiée sur leurs réseaux. En plus, ils ont créé une playlist Spotify et une playlist Deezer les regroupant toutes.

Spotify : https://open.spotify.com/playlist/0aPI9ZKxMVj8Q8fk2Crarf?si=hjCt-rpjTtyZgou4hEj4eg

Deezer: https://www.deezer.com/playlist/7430194764?utm_source=deezer&utm_content=playlist-7430194764&utm_term=3550281784_1585223240&utm_medium=web

            Leur Instagram : https://www.instagram.com/seanpolyphony/?hl=fr

  • Réviser ses partiels

En espérant que cela vous aidera à faire passer le temps. Si vous avez d’autres suggestions, nous serons ravis de les entendre !

Marie Toussaint

Le Récap’ #11

Récap 23/03-29/03

L’info coronavirus : la pandémie de Covid-19 a infecté plus de 710 000 personnes dans le monde et fait plus de 33 500 morts. Les Etats-Unis sont désormais le pays comptant officiellement le plus de cas (130 000). L’Italie est le pays le plus sévèrement touché avec 10 779 morts pour près de 95 000 cas avérés.

Pour visionner les ordres de grandeurs, voici un tableau datant du 28/03:

L’info économique : afin d’éviter un effondrement économique de la zone euro, la BCE a lancé un plan de rachat d’actifs colossal de plus de 1000 milliards d’€. Par ailleurs, la BCE a levé le seuil technique qui empêchait le rachat de plus de 33% de la dette d’un pays ; passé presque inaperçu ce changement technique constitue une inflexion majeure au sein de l’institution.

L’info nationale : le gouvernement a annoncé la commande de plus d’un milliard de masques massivement importés de Chine. Les lits en réanimation devrait augmenter jusqu’à 14 000 unités contre 10 000 actuellement et 5000 avant la crise. Confinement prolongé jusqu’au 15 avril…

L’info Raoult : l”équipe de l’IHU méditerranée a publié une nouvelle étude vendredi portant sur 80 patients atteint de covid-19 : «une amélioration favorable dans 81% des cas a été constatée suite au traitement hydroxychloroquine-azithromycine». Plus globalement sur 1003 patients traités par l’IHU pendant plus de 3 jours, 1 seul est décédé. La question de la chloroquine continue de diviser la communauté scientifique. Le Pr François Balloux nuançait l’étude sans groupe-contrôle « qui suit 80 patients avec des symptômes assez légers.[Or], la majorité des patients se remettent du Covid-19, avec ou sans traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine ».

L’info pratique : le dernier dimanche de mars tous les pays de l’Union Européenne passent à l’heure d’été (+1h i.e. une heure de sommeil perdue). Le changement d’heure existe dans environ 70 pays mais la décision de le supprimer au sein de I’UE entrera en vigueur en 2021. Si la France choisit de garder l’heure d’été c’est l’avant dernier changement (changement définitif en mars 2021).

L’info moula : bonne nouvelle, c’est pas courant, le pass navigo sera remboursé pour le mois d’avril.


L’info Streams
: STREAMS LANCE SON SCEBDO jeudi. Vous retrouverez chaque semaine 4 articles écrits par nos soins. Au menu vie de campus (ou non vie), culture générale, politique-économie, et un sujet libre.

Heureux qui comme Ulysse s’est confiné à Ithaque

Heureux qui comme Ulysse s’est confiné à Ithaque. Mais si Joachim du Bellay possède son Liré, tous n’ont pas la bonne heure d’un petit village où fume la cheminée. Aux fenêtres de blêmes HLM, sous les bas plafonds de trous de souris, ou entre les quatre murs branlants d’une maison qu’on n’a toujours pas fini de payer, le confinement n’a rien de regrets bucoliques. Alors, que votre confort soit spartiate ou des plus printaniers, l’épreuve résidera surtout dans l’appréciation de votre propre compagnie.

Lire la suiteHeureux qui comme Ulysse s’est confiné à Ithaque

Le Récap’ #9

Récap 09/03/2020 – 15/03/2020

L’info politique : les élections municipales ont pâti du contexte avec une participation en net recul : l’abstention est estimée actuellement (lundi 16/03 à 1h) entre 53 et 56% contre 36,45% en 2014. Globalement, on constate une poussée des écologistes ainsi qu’un maintien assez fort des maires sortants. Le parti présidentiel enregistre des résultats très médiocres, le RN ne connaît pas de poussées similaires aux derniers scrutins.

https://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/ (pour obtenir la dernière estimation dans votre ville)

L’info internationale : une fois encore la réponse européenne face à la crise a été décevante, la Chine a eu le beau rôle d’arriver au secours de l’Italie expédiant dès ce vendredi des tonnes de matériel médical ainsi que des experts de l’épidémie.

L’info finance : semaine intense pour Wall Street et Euronext, un effondrement des marchés boursiers constaté sur toutes les places.
Les marchés financiers semblent être face à un événement du type “cygne noir” caractérisé par l’imprévisibilité selon la théorie du statisticien Nassim Taleb. L’annonce de la FED (baisse des taux et injection de 1500 milliards dans le marché boursier) a permis d’effacer une partie des pertes de Wall Street. La réponse de la BCE a été jugée décevante et a accéléré les ventes sur le marché secondaire.L

L’info de l’optimisme : un an après avoir été déclaré guéri du VIH, Adam Castillejo sort de l’anonymat pour partager sa bataille avec le sida et le cancer. Le “patient de Londres” a découvert sa séropositivité à l’âge de 23 ans. A 40 ans il devient un symbole d’espoir même si son cas est plus l’exception que la règle. Dans le monde, 38 millions de personnes vivent avec le VIH. 

L’info culture : plus de cinémas, de théâtres, de concerts, de musées… pour occuper vos journées hormis les cours en ligne nous vous conseillons la lecture. Le Hussard sur le toit de Jean Giono apparaît tout à fait approprié au contexte. Ou sinon il y a la sortie de la saison 3 de Elite, info hautement culturelle selon l’équipe Streams…

L’info sportive : une “petite” pause pour les fans du foot, du rugby et consorts. 

L’info confinement : prenons le au sérieux

Le Récap’ #8

L’info nationale :

Selon un sondage, 48% des Français souhaitent qu’une liste Europe Ecologie-Les Verts remporte les municipales dans leur commune. Les intentions de vote des Parisiens ne reflètent en revanche pas ce chiffre puisque le trio de tête est constitué par Rachida Dati (LR), Anne Hidalgo (PS) et Agnès Buzyn (LREM).

L’info internationale :

On a célébré dimanche 8 mars la Journée Internationale des droits des femmes. Ce week-end, des rassemblements ont eu lieu un peu partout dans le monde, notamment en France, où les manifestations ne se sont pas déroulées paisiblement. Des images de policiers violents avec des militantes tournent sur les réseaux sociaux depuis samedi soir.

L’info épidémiologique :

Depuis ce week-end, on dépasse désormais le cap des 1000 cas avérés en France. Le gouvernement décide d’adopter des mesures plus fermes, notamment l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes. En Italie, le pays européen le plus touché par cette crise, 15 millions de personnes sont placées en quarantaine. 

L’info économique : 

En raison de l’impact considérable du coronavirus sur les résultats de nombreuses entreprises françaises, Bruno Le Maire a décrété l’état d’urgence économique. Garantie par la BPI des crédits de trésorerie des PME ou même étalement du paiement des impôts et des cotisations, tous les moyens sont mis en oeuvre pour soutenir les secteurs les plus touchés, à l’instar du secteur hôtelier ayant perdu 20% de son chiffre d’affaire ces dernières semaines.

L’info culturelle 

Le groupe Hachette renonce à publier les mémoires de Woody Allen. En effet, le cinéaste est accusé d’agressions sexuelles par sa fille adoptive, Dylan Farrow.

L’info sportive :

Tournoi des Six Nations : Le XV de France s’incline face à l’Ecosse ce dimanche 8 mars. Un match de l’équipe de France plutôt décevant où les joueurs furent réduits à quatorze après le carton rouge infligé au pilier Mohamed Haouas.