Quand le spectateur devient comédien

Jeudi dernier, 21 heures, devant une ancienne usine du Vème arrondissement. Les derniers retardataires se pressent à la porte du théâtre Le Secret. Ils ont rendez-vous avec Hamlet, Horatio, Ophélie et les autres habitants du château d’Helsingor, où se déroule la célèbre pièce de Shakespeare. Ce soir néanmoins, pas question d’écouter passivement les tirades du grand dramaturge. « Chaussures confortables recommandées » précisait le billet.

 

Les spectateurs embarquent donc dans un voyage dans le temps et se retrouvent projetés au Danemark en pleine tragédie shakespearienne. Libres d’évoluer à leur guise dans les différentes pièces du château, ils tombent nez à nez avec Ophélie folle amoureuse, interceptent un complot ou se font alpaguer par Hamlet en furie. Les groupes d’amis étant intentionnellement séparés dès leur arrivée au théâtre et les portables confisqués, chacun est immédiatement plongé dans l’univers d’Helsingor, loin de la trépidante vie parisienne.

 

Si ce concept est particulièrement inédit à Paris, le théâtre immersif connaît un franc succès à Londres depuis plusieurs années, où la compagnie Punchdrunk a par exemple créé l’événement dans le monde théâtral avec sa création The Drowned Man qui réunissait 40 acteurs durant trois heures dans plusieurs milliers de mètres carrés. La prolongation d’Helsingor à Paris et les succès londoniens parlent d’eux-mêmes, le théâtre immersif a de beaux jours devant lui. Alors que le théâtre est parfois perçu comme élitiste, voire ésotérique, ce nouveau genre attire un public jeune pas forcément littéraire mais surtout en quête de nouvelles sensations.

 

Dans un entretien avec L’Express, le metteur en scène d’Helsingor inscrit le théâtre immersif dans la lignée de l’escape game, soit deux activités culturelles où le joueur/spectateur participe et devient acteur de son divertissement. Le théâtre prend vie sous ses yeux et l’incite à prendre des initiatives pour vivre la pièce à sa façon. De la sorte, personne ne ressort du théâtre avec la même expérience en tête, puisque chacun choisit de suivre certains personnages et pas d’autres ou de quitter une salle pour revenir dans une autre.

Finalement, ce nouveau genre rejoint peut-être la tendance qu’a notre génération à tout personnaliser, ici pour obtenir un théâtre sur-mesure.

 

 

Jusqu’au 31 octobre, vous pouvez aller voir Helsingor au théâtre Le Secret, 18 rue Larrey, 75005.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.