Crosby Still Nash (& Young), les ambassadeurs d’une génération

par Alexis Delozanne 

CSNY est aujourd’hui considéré comme un groupe majeur de la scène folk rock des années 1960-1970 et apparaît comme une évidence lorsqu’on est amené à discuter de folk. Les albums du groupe sont revenus au goût du jour avec la sortie en septembre de l’autobiographie Wild Tales de Graham Nash et la tournée mondiale de Crosby Stills and Nash en 2015. Pourtant la naissance du trio –devenu un quatuor avec l’arrivée de Neil Young- loin d’être instinctive relève de miracles qui occasionnent parfois la rencontre de grands musiciens.

Lire la suite

Quid du « quid » ?

par Corentin Jaouen

La rentrée à l’ESCP a permis de rompre avec l’univers incestueux des classes prépa et de découvrir une garnison entière de nouvelles têtes. Au rythme des apéros, des intros et des évènements scépiens, des liens se sont tissés entre les nouveaux pensionnaires de l’illustre 79 Avenue de la république. Lentement, notre quotidien s’est peuplé de nouveaux compagnons et de nouvelles habitudes. Chacun s’est forgé une identité propre au doux tempo des choix d’asso, de sport ou de campus. Chacun a réfléchi à la couleur à donner à son passage dans l’école parisienne, de la rime personnelle à apporter au roman scépien.

Lire la suite

L’AST, une espèce en voie de disparition ?

Moi, AST

par Marine Caillet

Chaque année, plusieurs personnes réussissent à faire leur entrée à l’ESCP sans être passées par la case prépa (enfin pour la plupart). Douilleurs du système français, ingés, branleurs ne voulant pas commencer à travailler après leur M2, étudiants asiatiques ou européens… Ils ont en commun d’arriver un an après tout le monde. Pour beaucoup, ce sont des gens assez sectaires, qui sortent peu ou qui ouvrent un peu trop leurs gueules dans ce cours si nul qu’est Orga et Management. C’est du moins ce que dit l’adage. Mais c’est quoi vraiment, être fAfST ?

Lire la suite

La Une de la semaine du 4 janvier 2016

 

Par Alexandre Lepoutre

 

UNE -Semaine 4 janvier

 

Eloquente et endeuillée, c’est la Une de Libération qui a attiré l’œil de la rédaction de Streams cette semaine.

1 an après les attentats qui ont touchés sa rédaction, le journal satirique Charlie Hebdo toujours meurtrie et en plein recomposition a encore du mal à panser ses plaies. Si l’afflux de dons et d’argent lui a permis de survivre économiquement, il a néanmoins exacerbé les tensions dans une rédaction qui a le sentiment que les valeurs traditionnelles du journal ont été délaissées.

La peur du terrorisme

Le choc des attentats du 13 novembre a laissé le gout amer et tragique d’un échec. La revanche qui peine à être prise sur un terrorisme abjecte et destructeur, désormais réalité cynique de notre quotidien. Comment enrayer la machine infernal Daech ? Comment chasser la peur d’une nouvelle attaque et unir un peuple ?  Un an après, le malaise national, lui aussi, court toujours.